Quelle différence entre un abri et un chalet de jardin ?

La confusion règne souvent lorsqu’il s’agit de différencier un abri de jardin d’un chalet de jardin. Il s’agit en effet de deux aménagements pouvant être plus ou moins similaires, mais qui diffèrent au final du point de vue de leur destination.

A cela s’ajoute aussi le fait que contrairement à l’abri de jardin, la construction d’un chalet de jardin exige des formalités administratives plus lourdes, s’agissant souvent d’une véritable construction avec ce que cela entraine comme conséquences au vu de la loi.

On vous donne ici la différence entre un abri et un chalet de jardin. Suivez le guide :

La destination d’un abri par rapport à un chalet

Il faut savoir en premier lieu qu’un abri de jardin peut être construit de manière très rapide contrairement au chalet qui va demander plus de temps s’agissant d’une véritable construction, tant en termes de taille que d’utilisation.

L’abri de jardin sert principalement d’espace de stockage et de rangement contrairement au chalet de jardin qui peut offrir des commodités le rendant presque similaire à un lieu de vie.

La difficulté de différenciation entre abri et chalet de jardin se trouve dans le fait que les abris de jardin ont évolué avec le temps. Pour les personnes disposant d’un grand espace de jardin, il devient de plus en plus grand au point parfois de pouvoir accueillir un bureau ou être aménagé en véritable espace de détente.

L’abri de jardin et le plus souvent construit en bois, mais il peut aussi se faire sur la base d’autres matériaux comme le métal, le bois composite, le PVC…

Le chalet de jardin doit être considéré comme une véritable construction, mais éphémère puisqu’il peut s’agir d’une cabane de jardin ou d’une bâtisse quelconque qui peut avoir ou non des fondations. Sa construction répondra dans tous les cas aux règles d’urbanisme en vigueur.

Un chalet se reconnaitra le plus souvent par la présence d’équipements de confort tels qu’une kitchenette, des toilettes, une salle d’eau…

La distinction suivant le type d’abri ou de chalet

La distinction entre un abri et un chalet de jardin peut aussi se faire en tenant compte des différents types d’abris et de chalets qui existent.

Il faut tout d’abord savoir qu’un abri de jardin sera fait en bois, en métal, en résine ou en PVC suivant le choix de son propriétaire, le bois étant le plus populaire en raison de son élégance, sa qualité isolante, mais aussi sa nature écologique.

Les chalets en bois quant à eux se distingueront suivant leur utilisation. Il y a des chalets qui servent d’entrepôt, d’autres qui sont utilisés comme pièce de vie et d’autres encore qui sont érigés pour devenir des ateliers pour le bricolage ou encore les créations artistiques.

Les réglementations inhérentes à la construction d’un abri ou chalet de jardin

En plus de la distinction entre abri et chalet de jardin, il est aussi important de connaitre la réglementation inhérente à la mise en œuvre de ces aménagements. Il faudra en effet tenir compte du plan local d’urbanisme et du plan d’occupation des sols de la commune dans laquelle vous habitez.

Suivant sa superficie, votre chalet ou abri de jardin doit faire l’objet d’une déclaration préalable ou de l’obtention d’un permis de construire.

Pour une surface inférieure ou égale à 5m2, votre abri de jardin peut être construit sans aucune démarche en particulier. Au-delà de 5m2 et jusqu’à une surface inférieure à 20m2, vos travaux doivent être déclarés. L’obtention préalable d’un permis de construire est aussi à envisager si votre abri ou chalet de jardin présente une hauteur supérieure à 12 mètres.

Le permis de construire sera toujours nécessaire pour une construction dépassant les 20m2. La mesure à prendre en compte sera soit la surface de plancher soit l’emprise au sol.

Il faudra aussi respecter une distance de 3 mètres entre votre abri de jardin et votre voisinage. Cette règle peut connaitre des variations si vous habitez par exemple au sein d’un lotissement.

Enfin, il est pertinent de noter que la taxe d’aménagement sera aussi prélevée par votre commune si votre abri ou chalet de jardin correspond à une surface à la fois close et couverte dépassant les 5m2 de surface et les 1,80m de hauteur.

Dans cette hypothèse, votre aménagement sera en effet considéré comme une construction nouvelle ou un agrandissement.

Une exonération à la taxe d’aménagement peut toutefois être demandée dans le cas d’abris de jardin ayant fait l’objet d’autorisation préalable.

Le manquement à l’obligation de déclaration ou d’autorisation préalable est passible d’une pénalité d’un montant allant de 1200 à 6000€ du mètre carré ! Alors on vous le dit, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *