Chaudière : qu’est-ce que la prime à la conversion ?

La transition énergétique a un coût et tous les ménages ne peuvent pas forcément y accéder. C’est dans cette optique que le Gouvernement a mis en place la prime à la conversion pour les chaudières. Cette conversion des chaudières fonctionnant au fioul permettra non seulement aux ménages de réduire leur facture d’énergie, mais sera aussi un geste écolo car cela signifie une réduction de l’utilisation des énergies fossiles.

Supprimer les chaudières à fioul

Les chaudières fonctionnant au fioul sont polluantes et consomment beaucoup d’énergie. Ils existent pourtant dans de nombreux foyers français et sont tous vieux et abîmés. A l’heure actuelle, le dépannage d’une chaudière est assez fréquent et il est souvent nécessaire de remplacer les équipements. C’est justement pour cette raison que l’Etat incite les ménages à opter pour une nouvelle chaudière à bois ou à haute performance énergétique, plus respectueuse de l’environnement.

Pour venir en aide aux foyers afin d’atteindre cet objectif zéro chaudière à fioul, la prime à la conversion a été mise en place, dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie ou PPE. Les objectifs de ce programme sont la réduction de la consommation d’énergie, le développement de l’usage des énergies renouvelables, la maîtrise de la facture d’énergie ainsi que la suppression de l’usage des énergies fossiles pour se chauffer.

D’ailleurs, les aides financières ne concernent pas uniquement les chaudières à fioul mais aussi tout autre type de chaudière, car nombreux sont les appareils peu performants qui nécessitent un dépannage chaudière, voire même un remplacement à cause de la vétusté.

En quoi consiste la prime à la conversion ?

La prime à la conversion des chaudières consiste en trois dispositifs d’aide qui sont le Certificat d’Economie d’Energie ou CEE, l’Agence Nationale de l’Habitat ou ANAH et le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique ou CITE. L’obtention de ces aides est simplifiée, mais elles sont toutefois soumises à des conditions, comme expliqué sur ce site.

Le CEE permet de bénéficier de primes énergies qui sont fournies par les fournisseurs d’énergies même ou les entreprises délégataires. Pour pouvoir en bénéficier, les ressources annuelles ne doivent pas dépasser les 35 510 euros en Ile-de-France et 26 923 euros dans d’autres régions. Le montant de ces primes peut atteindre 4000 euros pour les foyers modestes et 2 500 euros pour les autres.

Par ailleurs, l’ANAH permet de financer entre 30 et 50% des travaux de dépannage d’une chaudière et de remplacement pour les ménages modestes, grâce au dispositif « Habiter Mieux Agilité ». Enfin, tout le monde peut bénéficier du CITE et il vous permet de prendre en charge 30% du montant à devoir !

 

Ainsi, les aides financières sont plus importantes selon la faiblesse des revenus. Il faut noter que d’autres travaux liés à la transition énergétique permettent également de bénéficier d’aides financières. Le gouvernement encourage tout le monde à se mettre au vert car cela va permettre de réduire activement l’action sur l’environnement tout en permettant à tout un chacun d’améliorer leur facture d’énergie. Lisez cet article pour en savoir plus sur les économies d’énergie.

Dans le cas où vous estimez qu’à un moment donné, un dépannage de votre chaudière n’est plus suffisant, n’hésitez donc pas à réclamer vos droits pour le remplacement de votre chaudière. Cela vous aidera à financer les travaux qui s’imposent, et au final, tout le monde en ressortira gagnant, autant vous que le reste de l’humanité donc faites-en aussi profiter votre entourage !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *